Les États membres du Programme de contrôle des conteneurs de l'ONUDC et de l'OMD se réunissent au Turkménistan pour renforcer la coopération en faveur de la détection des cargaisons à haut risque

Les États membres du Programme de contrôle des conteneurs de l'ONUDC et de l'OMD se réunissent au Turkménistan pour renforcer la coopération en faveur de la détection des cargaisons à haut risque. Photo : ONUDC4 juillet 2018 - Chaque année, plus de 720 millions de conteneurs circulent, par voie maritime, dans le monde entier, représentant 90% de la cargaison mondiale. La plupart de ces conteneurs transportent des marchandises légales, mais certains sont utilisés pour la contrebande de drogues, d'armes et d'autres produits illicites.

Le Programme de contrôle des conteneurs a été créé en 2004 par l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) et l' Organisation mondiale des douanes (OMD) pour contrecarrer ces activités criminelles en mettant en commun les forces des douanes et d'autres organismes d'application de la loi.

En vue de renforcer la coopération entre les États membres du programme et de déterminer les priorités, l'ONUDC, par l'intermédiaire de son Bureau régional pour l'Asie centrale et du Gouvernement du Turkménistan, a récemment organisé une réunion rassemblant environ 70 fonctionnaires des administrations douanières et d'autres autorités compétentes.

S'exprimant lors de l'événement, Beggeldi Patjanov, vice-président du Service national des douanes du Turkménistan, a remercié l'ONUDC et l'OMD pour leurs initiatives et a assuré à l'assistance de la participation active du Service aux activités du Programme de contrôle aux niveaux national et régional.

Ashita Mittal, Représentante régionale de l'ONUDC pour l'Asie centrale, a également encouragé les États participants à renforcer la coopération pratique entre les unités de contrôle portuaire de la région en établissant des mécanismes efficaces et durables de lutte contre le trafic de drogues et contre les autres activités criminelles.

Dans le même esprit, Ketil Ottersen, Coordonnateur principal de programmes à l'ONUDC, a souligné que le Programme de contrôle des conteneurs demeurait idéalement placé pour soutenir le renforcement de la sécurité de la chaîne d'approvisionnement internationale car celui-ci renforce les capacités des administrations frontalières nationales faisant face aux menaces maritimes, terrestres et aériennes.

À la fin de l'événement, un document final, soutenant la mise en place d'un mécanisme régulier d'échange d'informations par l'intermédiaire du Réseau interrégional des autorités douanières et des unités de contrôle portuaires, a été adopté par les fonctionnaires participants. L'adoption de ce texte représente un pas important vers le renforcement de la coopération pratique régionale et internationale entre dix États participants au Programme.

Au cours de la réunion, le Service national des douanes du Turkménistan a organisé une visite du port maritime international récemment construit à Turkmenbashy et a présidé à l'ouverture d'une unité de contrôle portuaire spécialisée.

Des représentants de l'Afghanistan, de l'Azerbaïdjan, de la Géorgie, du Kazakhstan, de la République kirghize, du Pakistan, du Tadjikistan, du Turkménistan, de l'Ukraine et de l'Ouzbékistan ainsi que des pays donateurs et des organisations partenaires étaient présents.

Informations complémentaires :

Le Programme de contrôle des conteneurs de l'ONUDC et de l'OMD

L'ONUDC en Asie centrale

[close]
Related Videos
    All Multimedia